À propos du D100M


À propos du Défi 100 milles

Lancé il y a quatre ans, le «Défi 100 milles» revient pour une cinquième édition dans le but de faire bouger non seulement la population de l’Abitibi-Témiscamingue, mais l’ensemble de la planète! Cet objectif ambitieux témoigne de l’engouement spectaculaire de ce rendez-vous hivernal qui a su faire bouger au total plus de 5 500 personnes depuis sa première année grâce à la course à pied, la marche, au ski de fond, à la raquette, à la natation, et ce, dans plusieurs régions du Québec et à l’international.

Popularisé d’abord et avant tout grâce aux réseaux sociaux, le «D100M» continuera à motiver ses troupes grâce à son groupe Facebook fermé. Les participants des quatre premières éditions ont minimalement effectué un «mille» par jour pendant 100 jours dans des conditions climatiques très difficiles. Malgré cela, déjà plusieurs centaines de personnes de partout à travers le monde ont manifesté leur intérêt pour cette 5e édition.

Le comité organisateur, composé d’Éric Godbout (La Sarre), Sébastien Bélisle (La Sarre), Manon Goulet (Ville-Marie) et Vincent Rousson (Val-d’Or) travaille depuis de nombreuses semaines à peaufiner les préparatifs en vue du lancement de cette cinquième édition. Afin d’offrir une expérience inégalée aux participants, un coût d’inscription a été fixé à 20$ pour les adultes, alors que les jeunes de moins de 18 ans et les groupes scolaires pourront s’inscrire gratuitement. Le coût pour le demi-défi D50M offert en janvier est de 12$.

Les participants ont la possibilité de faire un défi plus personnalisé en choisissant le volet « Audacieux » ou le volet « Énergique » (voir la section des règles). Bien que nous encourageons les participants à effectuer la majorité de leurs activités physiques à l’extérieur, l’utilisation d’appareils d’exercice tels que l’elliptique, le rameur, le vélo stationnaire ou de spinning sont aussi acceptés. De plus, une foule d’autre activités s’ajoute pour le volet « Énergique ».

Les règles concernant les congés (2) permettent aux participants d’éviter d’avoir à reprendre leur séquence de 100 jours pour un simple oubli ou une fameuse gastro. Un congé pour « Force Majeure » s’ajoute en cas de raisons plus grave (maladie prolongée, blessure, etc.).

Évidemment, cette gestion des congés est basée sur l’honneur et les participants devront s’engager à refaire leur «mille» manquant à la fin du défi. Par conséquent, cela permettra aux participants temporairement fragilisés de compléter aussi leur défi!»

Cette 5e édition se veut festive et accessible au plus grand nombre de gens intéressés. L’an dernier, les courageux participants étaient âgés de 0 (trois femmes enceintes) à 77 ans et le comité espère attirer une clientèle similaire afin de faire apprécier les joies de l’hiver et donner l’occasion d’améliorer leur santé.

La petite histoire du Défi des 100 milles

Il était une fois, un petit gars de Val-d’Or qui avait besoin de se motiver pour courir pendant la saison froide. Notre ami Vincent avait eu connaissance, par la magie de l’internet, qu’il existait des clubs des «100 miles» aux États-Unis. Ces clubs scolaires demandent aux enfants de courir 100 milles pendant toute l’année. Devant cette merveilleuse idée, il imagina un défi similaire qu’il lança à son ami Sébastien qui habitait la lointaine contrée d’Abitibi-Ouest.

Or, au lieu de faire les 100 milles jusqu’en juin, il voulut mettre un peu de piquant dans le défi et proposa à son ami de le faire en 100 jours! Le défi devait commencer le 1er décembre et se compléter le 10 mars…

Le temps froid et le temps des fêtes devenaient ainsi des obstacles naturels aux participants! Pas question de manquer une journée de course, sinon, le valeureux coureur devait recommencer le défi au complet! Après l’écriture de quelques règlements ludiques et un petit serment sur l’honneur, il envoya le défi à Sébastien et invita quelques amis au passage.

C’est alors que la magie de Noël s’opéra! De quelques amis au départ, une avalanche de demandes pour s’inscrire déferla sur Vincent et Sébastien. Très rapidement, deux précieux amis sont venus prêter main-forte à nos deux joyeux lurons. Éric et Manon ont apporté un soutien indéfectible et jour après jour travaillent avec acharnement pour dynamiser le mouvement et orchestrer la logistique du défi.

Les premières journées du défi ont été chaotiques : mettre à jour le Facebook du groupe, ajouter des participants, créer un blogue, créer une plateforme Excel pour enregistrer les km, répondre aux nombreuses demandes des médias… Une semaine après le début du défi, nos joyeux organisateurs se sont rencontrés pour mieux gérer ce nouveau phénomène, car ils comprirent que cela motivait beaucoup de personnes à prendre quelques minutes dans leur journée bien chargée pour penser à eux et leur santé.

L’histoire se continue depuis et chaque jour, plusieurs centaines de personnes nous aident à écrire ce conte de fées. Chose certaine, tous les participants au défi, par leur engagement et leur motivation, vivront heureux et en santé pendant de longues années!!!